Quels sont les inconvénients de l’épilation au laser ?

On doit reconnaitre que l’épilation au laser est de loin la plus efficace de toutes les techniques d’épilations, que ce soit l’épilation électrique ou l’épilation à la cire, puisque le laser vise directement le poil et le bulbe pour l’empêcher de reproduire les poils.

Dans ce guide, nous partageons avec vous tout ce qui concerne l’épilation au laser en répondant aux questions suivantes : Comment fonctionne l’épilation au laser ? Quels sont les inconvénients de l’épilation au laser ? Comment se passe l’épilation au laser ?

Comment fonctionne l’épilation au laser ?

L’épilation au laser est une technique d’épilation qui utilise l’impulsion de lumière laser sur le follicule pileux. En effet, la lumière cible la mélanine et détruit le bulbe ainsi que la tige du poil. Le nombre de séances dépend de la pilosité et varie de 5 à 10 séances. La lumière détruit principalement les bulbes pileux qui contiennent de la mélanine. C’est la raison pour laquelle cette technique peut convenir aux personnes qui ont des poils foncés. Au contraire, une personne avec des poils blancs ou clairs ne va pas voir un résultat remarquable.

Au départ, l’épilation laser était recommandée pour les peaux mates et noirs, alors qu’aujourd’hui elle est possible à faire sur tous les types de carnation. En plus, cette technique est de plus en plus utilisée par les hommes pour finir avec les poils sur le tors la nuque ou le dos.

Dans le cas où vous envisagez de faire une épilation définitive, vous devez prendre quelques précautions :

  • Évitez le soleil deux mois avant de commencer les séances ;
  • La peau ne doit pas être bronzée ;
  • Vous ne devez pas être enceinte.

En ce qui concerne le coût d’une séance de laser, cela dépend du centre de beauté et de la zone du corps. Cependant, vous devez envisager entre 80 euros à 130 euros pour une séance laser du maillot et entre 50 euros à 80 euros pour une séance d’épilation des aisselles.

Quels sont les inconvénients de l’épilation au laser ?

Il est vrai que l’épilation laser a aidé beaucoup de patients à se débarrasser définitivement des poils. Sauf que cette technique a quelques inconvenants selon l’avis de ses clients. Le premier effet secondaire le plus inquiétant est le risque de brûlures qui engendre une dépigmentation de la peau puisque la cible du laser est la mélatonine. Dans la plupart des cas, la peau est légèrement inflammée pour une période de deux ou trois jours.

Par contre, si cette réaction est plus forte, le patient aura besoin d’un traitement pratiqué par un médecin qui doit suivre de près le développement de la situation.

Dans les cas rares, une accentuation de la pilosité a été remarqué chez quelques patients spécialement originaires de la région du bassin méditerranéen. Quelques zones du corps sont plus exposées à ce genre de phénomènes comme le cou et l’avant des oreilles. Ce type d’effet secondaire apparait généralement quand le patient présente des anomalies hormonales ou quand la puissance du laser est trop faible.

Comment se passe une séance d’épilation au laser ?

Avant de commencer l’épilation au laser, vous devez faire une consultation chez le dermatologue pour voir si vous pouvez bénéficier du laser pour éviter d’avoir des effets secondaires par la suite. De plus, vos ne devez pas épiler durant au moins un mois avant la première séance du laser. Ultérieurement, vous devez raser la zone à épiler 24 heures avant. Une fois le grand jour arrivé, vous partez chez le dermato et vous allez vous allonger sur une table puis il commence à colorer les graines de beauté pour les protéger de la lumière du laser en utilisant un crayon de maquillage.

Ensuite, le dermatologue vous donne des lunettes opaques pour protéger vos yeux. À partir de la seconde séance, le médecin peut vous prescrire une crème anesthésiante que vous devez appliquer une heure avant la séance d’épilation pour vous aider à mieux supporter la douleur de la séance d’épilation.

Durant la première séance, l’intensité du laser utilisée est faible, c’est pourquoi le patient ne ressent pas beaucoup de douleur, mais à partir de la deuxième séance, mettre une crème anesthésiante est une nécessité.

Laisser un commentaire